(21397 bytes)

La chasse au MOT

Les chroniques des Necrals

Divers

EDForum

Mes vieux sites

Contact

Les chroniques des Necrals
Troisième chronique des Necral : Enchaînée


   Deux jours après leur fuite du Château de Narlach, Sara et Misa avaient atteint la Grande Forêt.
   "Nous devons rejoindre Strad et attaquer Mikaïl.", dit Misa, un soir, alors qu'elles s'éveillaient dans la petite caverne qui leur avait servi de refuge pour la journée.
   "Je ne veux plus me battre…", rétorqua Sara. "J'en ai assez de voir les morts s'amonceler autour de moi... J'ai besoin de calme pour pleurer tous ceux que j'aimais..."
   "J'irais. Avec ou sans toi."
   Sara regarda sa sœur jumelle dans les yeux... Ses lèvres s'étirèrent en un petit sourire triste...
   "Fais ce que tu as à faire Misa… Moi, je resterais ici... Tu sauras où me retrouver..."
   "Bien.", dit Misa en la serrant dans ses bras une dernière fois. "Au revoir..."
   "Bonne chance... Fais attention à toi...", lui répondit Sara en la regardant s'éloigner et disparaître entre les arbres...

   Misa marchait depuis une nuit et demie. Elle était encore à quelques heures du château de Morach où résidait son frère Strad quand ils lui bloquèrent la route...
   Ils étaient cinq.
   Cinq vampires de l'armée de Mikaïl. Des mercenaires ayant troqué leurs services contre quelques gouttes de sang vampirique. Mikaïl avait envoyé plusieurs équipes de ces soldats traquer les fuyards...
   Ils se déployèrent en demi-cercle devant elle. Les trois vampires du milieu chargèrent. Misa les esquiva souplement et, se métamorphosant en une grande louve blonde, lacéra de coups de griffes et de crocs celui situé le plus à droite.
   Le temps que les autres réalisent ce qui se passait, il ne resta de lui qu'une masse sanguinolente... Ses viscères maculaient l'herbe rase... Une mare de sang entourait son cadavre...
   Reprenant forme humaine, Misa jeta à leurs pieds la tête tranchée de leur camarade.
   Elle n'avait plus bu depuis l'attaque du château, plusieurs jours plus tôt, et l'odeur du sang répandu sur le sol ravivait sa soif... Sa haine envers ceux qui avaient détruit le château de sa famille, massacré leurs serviteurs et probablement tué ses parents et sa jeune sœur Joséphine, éveilla en elle une violence sauvage... Ses yeux verts virèrent au rouge sang... Toute la tristesse, la rage et la colère accumulées ces derniers jours envahirent son esprit... Ses ongles s'allongèrent, jusqu'à devenir de longues griffes acérées...
   Ils n'avaient aucune chance... Elle avait été créée par son père, Konrad Necral. Elle était de la première génération et elle avait reçu une grande quantité de sang vampirique, le jour de sa transformation. Eux n'avaient pas cette chance... Craignant des rébellions, Mikaïl ne leur avait donné que les quelques gouttes nécessaires à leur conversion, rien de plus.... Leur pouvoir était donc très limité comparé à celui de Misa...
   Quelques dizaines de secondes plus tard, il ne restait qu'un seul mercenaire vivant... Les autres gisaient autour de lui... Leur chair déchiquetée dégoulinait encore de sang...
   Misa l'immobilisa et mordit sa gorge. Ce n'était pas la douce morsure qu'elle accordait aux serviteurs du château, mais une morsure sauvage, haineuse... Le gémissement de souffrance qu'il poussa fit naître en elle une joie mauvaise...
   Elle but jusqu'à la dernière goutte de son sang, s'appropriant son maigre pouvoir. Enfin, d'un ample coup de griffe, elle décapita son corps exsangue qui rejoignit les restes de ses camarades...
   Sa furie sanguinaire s'apaisa... Ses yeux reprirent leur teinte verte habituelle...

   "Parfait !", s'exclama Mikaïl à ses deux lieutenants Sarn Filbone et Cordin Willor. "Le sort a fonctionné comme prévu !"
   Mikaïl avait placé sur chacun de ses soldats-vampires, sous le faux prétexte de leur jeter un sort de protection, une balise magique qui lui permettait de les localiser à tout moment. Ces balises avaient également l'intéressante propriété d'être transmise si un vampire buvait une quantité suffisante de leur sang. Sans s'en douter, Misa venait de lui révéler sa position.
   "Dépêchons-nous ! Une fois transmise, la balise ne dure que quelques heures."
   Les trois vampires se concentrèrent et de grandes ailes démoniaques se déployèrent dans leur dos. Ils prirent leur envol en direction du signal magique émis par la balise.

   Deux heures après son combat contre les cinq laquais de Mikaïl et à une heure environ du château de Morach, Misa sentit une présence dans l'air... Quelqu'un de puissant approchait...
   Sarn et Cordin apparurent soudain devant elle, lui barrant la route.
   "Comme on se retrouve, petite sœur !", lui dit Mikaïl, atterrissant derrière elle.
   Elle était encerclée.
   Cette fois, elle ne s'en sortirait pas aussi facilement... Mikaïl était probablement plus puissant qu'elle et ses deux lieutenants n'étaient pas comme les soldats qu'elle avait combattus deux heures plus tôt.
   Ils avaient prêté serment de fidélité envers Mikaïl au cours d'un rituel pratiqué par un prêtre de Kul'Karos, dieu du chaos et de la Haine, ce qui garantissait leur loyauté. Mikaïl leur avait fait don de bien plus de son sang, et donc de pouvoir, qu'aux autres soldats.
   A eux deux, ils auraient bien pu la vaincre... Avec Mikaïl à leurs côtés, leur victoire ne faisait aucun doute... Elle n'avait aucune chance...
   "Si tu te rends tout de suite, tu souffriras moins...", fit remarquer Mikaïl.
   Misa ne savait plus que faire...
   "Ce n'est même pas la peine d'y penser...", ajouta-t-il en la voyant chercher désespérément un moyen de fuir.
   Misa soupira... Elle ne pouvait pas gagner... Ni s'échapper... Elle ne pouvait que se battre jusqu'au bout, en espérant en tuer au moins un...
   Elle s'élança sur Cordin qui, des trois, lui paraissait le moins concentré. Le temps d'un battement de cils, ses ongles, redevenus des griffes, s'enfoncèrent dans sa chair. Le vampire hurla de douleur tandis qu'elle lui lacérait le visage.
   Mais l'effet de surprise était passé. Tandis que Sarn l'immobilisait en la saisissant par la taille, Mikaïl lui décocha deux coups de poings successifs au visage et au ventre.
   Etourdie, elle ne put éviter les crocs de Sarn qui se plantèrent dans son épaule gauche. Elle poussa un petit cri de douleur et tenta de se dégager, mais Mikaïl repoussa ses cheveux d'or et plongea à son tour ses canines acérées dans sa chair pâle...
   Elle se débattit, mais ses forces l'abandonnaient au fur et à mesure qu'ils buvaient son sang.
   Cordin se joignit à son tour au festin, lui mordant le bras droit.
   "C'est la fin...", pensa-t-elle. "Je vais mourir ici..."
   Quand ses jambes se dérobèrent, Mikaïl cessa de boire.
   "Ca suffit, je la veux vivante."
   Les deux autres interrompirent à contrecœur ce délicieux repas, non sans jeter un regard envieux en direction des petites plaies qui se refermaient déjà, laissant Misa presque exsangue.
   Mikaïl lui passa aux poignets deux lourds bracelets de fer reliés par une chaîne.
   "Cela t'empêchera de fuir.", lui annonça-t-il. "Ils sont magiques et bloquent les métamorphoses.", conclut-il alors que Misa sombrait dans l'inconscience.

   Le soir suivant, Misa se réveilla dans une geôle humide et froide... Ses poignets étaient enchaînés aux murs... Elle se sentait très faible... Son esprit était embrumé par le manque de sang... La soif la torturait... Elle sombra à nouveau...

Necral ?

Les chroniques

Illustrations

Cartes

Chronologie



Site réalisé par Darathor